Vous êtes ici : Accueil > Vie lycéenne > Résidence d’Artistes > Sortie de résidence pour nos lycéens de 1L et ULIS, article La Nouvelle (...)
Publié : 11 février 2016

Sortie de résidence pour nos lycéens de 1L et ULIS, article La Nouvelle République du 06 février par Didier Darrigrand

Musique pour petits et grands avec Les Givrés

Après une ouverture échevelée au Metullum, le festival des Givrés se poursuit ce samedi après-midi et ce soir.

Les lycéens de Desfontaines, les étudiants du lycée agricole et les deux groupes amateurs ont offert au festival Les Givrés une ouverture tonitruante. Le groupe était venu en résidence, principalement au lycée Desfontaines, pour encadrer des ateliers musique et chant. Le résultat était jeudi soir à la hauteur de l’investissement des élèves et musiciens amateurs. Ils ont présenté, devant une salle comble, deux titres qu’ils avaient travaillés avec le groupe.

En deuxième partie de soirée, les cinq musiciens de Trepalium ont donné un mini-concert, aussi énergique qu’on peut l’imaginer. Jamais le Metullum, plus habitué au jazz, chanson, musique classique et théâtre n’avait connu tel débordement d’énergie et de décibels. Le bâtiment semble bien avoir résisté.

Le festival de La Ronde des jurons se poursuit encore aujourd’hui samedi avec cet après-midi un rendez-vous rock pour les mômes. Captain Parade et ses potes Charlie 1000 Watts et Mamat à la batterie, adopteront la « Rock n roll attitude ». Au programme, des compositions originales à l’esprit rock, pour petites et grandes oreilles à partir de cinq ans. Un vrai show avec refrains, chorégraphies et comptines à bouger les guiboles. Le soir venu, dans la salle Jacques Prévert, double concert avec en première partie, Rona Hartner et Dj Tagada. Cocktail musical pour bal des Balkans, joyeux et énergique. La Caravane passe prendra ensuite possession de la salle pour un concert sous le signe de l’Europe, version culturelle et mélange de styles.
La soirée se terminera sous le chapiteau rouge, avec un after musical qu’on imagine chauffé à blanc. Si on ajoute à tout ça la présence de l’olibrius Dago, connu des Mellois mais jamais avare de surprises, cette quatrième édition devrait tenir ses promesses. A noter que les bénévoles de l’association La Bêta-Pi seront présents pour guider les spectateurs parmi les étoiles, les planètes et les ciels profonds.